top of page
  • Photo du rédacteurCentre culturel de Colfontaine

WUILLOT Philippe (1800-1883)

Né à Pâturages le 10 Vendémiaire an IX (2 octobre 1800), il passe son doctorat en Philosophie et Lettres à l’Université de Louvain, mais n’obtint pas la chaire qu’il convoitait. D’où sa déception, son amertume et une terrible agressivité à l’égard de toute institution : politique, de la religion, du monde artistique… Il collabore à un journal satirique « Méphistophélès » ainsi qu’à un journal politique « engagé » « L’Argus »… Dénommé « Le Poète borain », il publia sous ce pseudonyme plusieurs livres : « Le Livre du Diable » (tout un programme…)… un « Recueil de satires et pamphlets » et deux petits ouvrages incisifs « La Jobardiade » Petit poème héroïco-drolatique (Librairie Belge-Française » 24p. 1939. Bruxelles et « Némésis » (‘Vengeance’ en grec…) paru chez Vanderauwera à Bruxelles. 105 p. 1857.


COPENAUT Jean-Claude Echevin de la Culture, « Feux Saint-Pierre 2009 “Colfontaine littérature” présenté par Jacques Cordier, historien local et une organisation de l’Echevinat de la Culture.

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

FAUVIEAU Hector (1878-1953)

Fils d’Elisée Fauvieau à qui il succéda en qualité de bourgmestre de Wasmes, il mena une carrière politique locale et régionale riche en rebondissements sans jamais se départir d’un réel esprit critiq

GALLEZ Alfred (1918-1990)

Né à Wasmes, il débute comme journaliste au journal « La Province » à Mons. Il entre ensuite à la rédaction du journal « Le Peuple » dont il deviendra responsable des éditions de Mons et de Tournai av

Commentaires


bottom of page